Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Monique Oblin-Goalou
  • Monique Oblin-Goalou
  • : Mise en ligne de mes articles, sujets de réflexion et réalisations plastiques
  • Contact

Recherche

8 août 2017 2 08 /08 /août /2017 18:00

Sur les croix d’Ethiopie en rond de bosse ou peint

La petite fille et Saint Georges terrassant le dragon,

L’image de la petite fille seule devant un monstre[1].

La foi chrétienne s’est répandue sans nier les rites anciens

Saint Georges existe au début du christianisme

Initiateur du monachisme féminin et protecteur de la virginité

A une époque où l’Esprit appelait des femmes à se consacrer,

A ne pas fonder de famille pour le Cœur de Dieu,

A une époque où n’existait pas de maison

Pour celles qui voulaient vivre entre sœurs…

 

Sainte Synclétique d’Alexandrie était belle

Intelligente et ses nombreuses vertus spirituelles

Attiraient les prétendants. Mais son cœur

Etait marié au Christ. Elle fonda avec sa sœur

Le premier monastère féminin.

 

Saint Georges, saint patron céleste de l’Ethiopie,

Il a sauvé les filles du gynécée[2],

Patron de tous les défenseurs de la virginité.

Son étoile se confond avec le mythe grec.

Persé sauve Andromède, la princesse venue d’Ethiopie.

Le chevalier protecteur de la jeune fille,

Arrive des étoiles du ciel qui la nuit brillent

La fille du roi condamnée à mourir nue

Dévorée par le monstre toute crue.

L’amour l’a sauvée celui d’un prince qui avait vaincu Méduse

Et qui pour éloigner les prétendants de sa belle épouse

Devant les têtes de gorgones les figeait.

 

L’histoire de Saint Georges et le mythe d’Hésione

Ressemblent aussi au sacrifice humain[3]

Du roi de Troie de Phénicie, Laomédon

Que raconte Apollodore d’Athènes.

Les dieux floués, Poseïdon menaçait la ville

Avec un dragon. Hésione fut offerte en sacrifice.

Mais la bête mourut sous la lance d’Héraclès.

Laomédon ne récompensa pas le héros habile

Des chevaux immortels promis.

Héraclès attaqua Troie, tua Laomédon et ses enfants.

Les dieux méprisés étaient vengés.

 

La cruauté des dieux grecs s’épuise

Dans l’amour des récits de saint Athanase

Les mérites reconnus de sainte Synclétique, de saint Georges…

 

[1] Gustave Doré, Andromède, 1869.

[2] Gynécée appartement des femmes dans les maisons de la Grèce antique.

[3] Raoul Lefèvre, Miniature in Hercules et Hésione, Histoires de Troyes, XV° siècle.

Partager cet article

Repost 0
Published by Monique Oblin-Goalou
commenter cet article

commentaires