Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Monique Oblin-Goalou
  • Monique Oblin-Goalou
  • : Mise en ligne de mes articles, sujets de réflexion et réalisations plastiques
  • Contact

Recherche

8 août 2017 2 08 /08 /août /2017 18:03

Saint Georges tue le mal et détruit le dragon

La coque de glaise se brise sur le mont

Et la petite fille entre dans le jardin

À la brise du soir, à celle du matin.

 

La connaissance, la raison, le spirituel

Les relations forment une maison aux palombes

La vertu de la princesse une maison éternelle

Où s’abreuve et roucoule un couple de colombes

 

Les oiseaux se posent sur la faïence brillante

Du nouvel abri biscuit et graines de blé

Les deux oiseaux blancs lumières réfléchissantes

Fidélité amour, de la divinité

 

L’existence partagée de l’Élysée

Fragments d’indicible rencontre des vertueux

Présence de Dieu dans l’union des embrasés

Dans le jardin les fleurs les fruits éclats des cieux

 

La Simorgue renait de ses cendres

Comme la salamandre la passion

Les amours humaines se transfigurent

Dans la méditation et la contemplation

 

Le récit de l’oiseau ouvre à l’âme captive

La porte de l’envol pour échapper aux dives

Et retrouver la vierge, l’image intérieure,

Les partages consacrés des deux cœurs

 

Dans le mystère de l’alliance nait une âme,

Unie dans la louange de l’Un qu’elle acclame,

Vierge dans la fidélité des assemblés,

L’ange unique miroir des lumières…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Monique Oblin-Goalou
commenter cet article

commentaires