Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Monique Oblin-Goalou
  • Monique Oblin-Goalou
  • : Mise en ligne de mes articles, sujets de réflexion et réalisations plastiques
  • Contact

Recherche

/ / /


Thèse publiée sous les références suivantes:
OBLIN-GOALOU
(Monique)
57312
LE RHIZOME SOUS L'ARBRE - LE VIRTUEL AU-DELA DES IMAGES LUMINEUSES.
Référence : 08PA010533 - Université de soutenance : Paris 1
Prix : 71,50 € - ISBN : 978-2-7295-7580-9
700 pages

Résumé de 4ème de couverture:

Cette variation sur le virtuel est inspirée par les images lumineuses des écrans numérisés. Comment penser la fécondité des images lumineuses ? Dans le questionnement qui accompagne l’ensemble de son œuvre, Gilles Deleuze met le virtuel dans la liberté de la personne.

De là, cette recherche se tourne vers la poésie et l’icône, instruments du dévoilement des virtualités de l’âme. Au Moyen-âge, Avicenne et Sohrawardi sont à l’origine d’une prise de conscience de l’intellect. Ils sont la sagesse de la tradition des poètes de l’amour, comme Attâr, Rûzbehân, Ibn’Arabî, ou encore Nezâmî.

Monique Oblin-Goalou interroge la réalité fragile d’œuvres comme celles de Benjamin Fry, de Graham Harwood, de Keith Cottingham, de Martin Wattenberg, de Peter Cho et d’autres artistes. L’art numérique est  lumière à l’ombre des mondes calculés et purs. L’alchimie amoureuse du calcul et des origines de l’humanité, la réunion des plans du spirituel, de l’intelligence et du sensible, la symbolique lumineuse du rayonnement, les sagesses de certaines animations interactives, les rhizomes des relations via Internet sont autant de concepts qui ouvrent et nourrissent les formes rigides des arborescences binaires.

A commander auprès de l'ANRT (Atelier National de Reproduction des Thèses: site de l'ANRT)

Résumé du document de soutenance:
Le rhizome sous l'arbre - Le virtuel au-delà des images lumineuses.
Qu’est-ce que le virtuel ? Le sens originel de ce mot éclaire les images issues des nouveaux langages. La vision orientale de l’intelligence est recherche de la Vérité, Lumière. La sagesse Ishrâqî dévoile l’importance de ne mépriser aucune des vertus de l’humanité. Autour d’une réflexion sur les arts numériques apparaît un virtuel, lien entre les plis multiples de l’humanité. L’homme, comme gardien de l’Etre, réunit les plis du monde dans une présence en son âme. L’art en est le temple. Dans la pensée occidentale, la nature de l’homme est cette spiritualité, une capacité à être source de lumière. Les icônes de cette étude font converger des séries sacrées, spirituelles, poétiques, artistiques, sociales. Le virtuel éclaire certaines œuvres jusque dans les mondes extrêmes occidentaux des langages binaires. Sous l’arbre des grammaires du logos vivent les liens nomades et rhizomiques de l’art et de la poésie, porte de la maison de l’âme. L’art et la poésie deviennent alors l’énigme de l’indicible, clé de la perfection perdue par le possible, un témoignage d’humanité, un exemple de virtuel. Comme dans les dessins du Traité des étoiles fixes de ‘Abd al-Rahmân al-Sûfî, l’art est le reflet de notre nature humaine sur les perfections célestes, les mères. La sagesse ramène ainsi le spirituel au plan de l’existence.


The rhizome under the tree. The virtual beyond luminous images.

What is the virtual? The original meaning of this word illuminates the images derived from new languages. The oriental vision of understanding is searching for Truth, Light.  The wise Ishrâqî reveals the importance of not despising any of humanity’s virtues. Around a reflection on the digital arts appears a virtual embodiment, a link between the multiple folds of humanity.  Man, as guardian of Being, brings together the folds of the world in a presence in his soul. Art is its temple. In occidental thought the nature of man is this spirituality, an ability to be the source of light. The icons of this study bring convergence of sacred series, spiritual, poetic, artistic, social. The virtual illuminates some works as far as the extreme occidental worlds of binary languages. Under the tree of grammars of the logos live the nomadic and rhizomic links of art and poetry, door to the house of the soul. Art and poetry then become the enigma of the inexpressible, key to the perfection lost by the possible, a witness of humanity, an example of virtual. As in the drawings of the Treatise on the fixed stars of Abd al-Rahmân al-Sûfî, art is the reflection of our human nature on celestial perfections, the mothers. Wisdom thus brings the spiritual back to the plane of existence.



 

Vierge aux livres 1 Sculptures-Monique-2010 12782010 07 15 - devenir et poésie 2010 07 15 vierge.foetus

Partager cette page

Repost 0
Published by Monique Oblin-Goalou - dans Thèse publiée