Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Monique Oblin-Goalou
  • Monique Oblin-Goalou
  • : Mise en ligne de mes articles, sujets de réflexion et réalisations plastiques
  • Contact

Recherche

3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 13:49

Hänsel et Gretel (adapté)

Histoire inspirée des Patins d’Argent de Mary Mapes Dodge 1865.(Introduction alternance rapide une fois) :

Connaissez-vous le pays des moulins ? Ce pays est aussi appelé le pays creux. La Hollande fait partie des Pays-Bas. Les Pays-Bas sont tout à côté de la Belgique. Ils font partie de l’Europe. La Hollande est formée de terres gagnées sur la mer, les polders.

 

Savez-vous pourquoi en Hollande il y a des moulins ? Quand la tempête souffle, l’eau de la mer entre sur les terres des Pays-Bas car ces terres sont au-dessous du niveau de la mer. Avec le vent de la tempête, les moulins tournent pour remonter l’eau vers la mer derrière les digues.

 

Les digues de Hollande sont des constructions appuyées sur des îles qui retiennent l’eau. Elles permettent la formation de polders qui sont des terres riches où cultiver et élever des animaux.

 

A partir du XVI° siècle, les ingénieurs de Hollande construisirent des barrages pour protéger les villages et les cultures.

 

Notre histoire est celle d’Hans et Gretel, les enfants d’un ingénieur blessé dans l’écroulement d’une digue. Ils habitent la petite ville de Lisse à 25 km d’Amsterdam.

Nous vous présentons les personnages principaux : Hansel, Gretel, la mère d’Hansel et de Gretel, le père malade qui sera soigné, l’amie de Gretel, le bourgmestre qui organise la course des patineuses et remettra le prix à la gagnante.

 

Première Scène La mère, Gretel, Hansel (les chandeliers)

1 La mère : Gretel, Hansel les canaux des polders sont gelés. Voilà plusieurs jours qu’il fait -20 degrés et la poissonnière m’a dit que la mer est gelée depuis plusieurs jours. Elle n’avait presque plus de poissons et encore à prix d’or.

 

1 Gretel : Hans, tu as travaillé toute la journée d’hier à la lumière de cette chandelle dans ta chambre mal chauffée. Il faudrait peut-être sortir prendre l’air. Allons patiner.

1 Hansel : Tu as raison Hansel, les copains organisent un entrainement de course tout à l’heure.

 

2 Gretel : Oui, allons patiner et danser sur la glace. Cela nous réchauffera. Il fait si froid.

 

2 La mère : Mes enfants n’oubliez pas vos gants. N’allez pas tomber dans les eaux glacées. S’il vous arrive un accident, entrez dans la maison la plus proche pour demander de l’aide. Ne rentrez pas à la maison vous mourriez de froid.

 

2 Hansel : Maman, Je repars demain. Avant de sortir, je voulais te redire que, par mes études, j’ai eu l’occasion de rencontrer un chirurgien qui opère. La blessure de papa n’est pas très profonde. Un os du crane est cassé et déplacé ?

 

3 La mère : Je te remercie Hansel. Mais nous n’avons pas d’argent pour faire venir cet homme. je vais y réfléchir. Peut-être peut-on emprunter un peu d’argent ?

 

Scène deux Gretel, Hansel (apparition au début), amie de Gretel, Bourgmestre, (les 3 concurrentes, les 2 spectateurs de la course)

Les copains d’Hansel (alternance rapide 1 ou 2 fois): Ah voilà Hans, nous pouvons annoncer le départ. Le départ a lieu. Allons-nous placer sur la ligne.

 

Les amies de Gretel (en alternance rapide 4 ou 5 fois): Une grande course de patinage est organisée aujourd’hui par la ville pour les filles. Tu y participeras Gretel ? Y participeras-tu Gretel ? Bis

 

3 Gretel : Mes amies, Je n’ai pas de patins d’acier. Je n’ai aucune chance avec mes patins de bois.

 

1 Une amie de Gretel : Prends les miens Gretel, je ne patine pas aujourd’hui. Je me suis fait mal au poignet.

4 Gretel (qui attache les patins) : Chère amie, Hans commence ses études de médecine à Amsterdam. Si je gagne, j’irai le voir à Amsterdam. Merci pour tes patins chère amie.

 

2 L’amie de Gretel : Nous préparons les bulbes de tulipes pour le printemps. Je vais souvent à Amsterdam prendre les commandes pour les fleuristes. Nous avons de gros clients pour les jardins de la ville d’Amsterdam. Je sais que le montant de la prime mise en jeu dans la course de patinage est important car mon patron y a mis une bonne somme. Tu patines bien Gretel. Tu as tes chances.

 

La petite foule (En alternance rapide):Allez, plus vite, bravo, en avant, Allez Gretel. C’est Gretel qui gagne ! Elle a mangé du lion !

 

1 Le Bourgmestre : Bravo Gretel ! Voici vos patins… Qu’allez-vous faire des florins que vous avez gagnés ?

 

5 Gretel : Monsieur, mon père doit se faire opérer. Cette somme aidera à le soigner. Je remercie mon amie qui a prêté ses patins pour que je puisse participer à cette course. Je ne savais pas si je pourrais gagner. Je suis très contente.

 

Scène trois Hansel, le Père, la mère, (les 4 nuages et les 4 moulins)

Quelques temps plus tard à la fonte des neiges.

Le vent siffle.

Wow wow wow… les moulins tournent dans la tempête !

Ils remontent l’eau partout en Hollande, de plus en plus vite, car la tempête est de plus en plus forte. Face aux assauts des vagues, les digues et les murs résisteront-ils ?

5 Hans : Papa Des hommes et des femmes arrivent.

Des voix multiples ( en alternance rapide 4 ou 5 fois ):-La tempête est si forte ! Il faut plus de main d’œuvre pour reconstruire les digues qui s’effondrent. Allez chercher des cailloux. Préparez le ciment. Étayez ! Encore des pierres, ici une fissure, apportez plus de galets, la charrette de sable par ici… La mule est épuisée... Etayez !

 

6 Hans : J’y vais.

 

1 Le Père : Je me sens bien. J’y vais aussi !

 

4 La mère : Mon ami, Il est impossible de te joindre aux autres. Tu es malade depuis ton accident. Tu as perdu la mémoire et tes forces depuis ces quelques années.

 

2 Le père : Par tes soins ma mie, je vais beaucoup mieux. j’ai retrouvé la mémoire. Ils auront besoin de mes conseils. Je peux reprendre le travail. Et je pourrai payer des études de médecine à Hansel et des études à Gretel qui est encore bien jeune.

 

La foule (en alternance rapide1 ou 2 fois) : Mais déjà la tempête s’apaise. Ce sera la dernière avant l’été. Enfin du temps pour nos ingénieurs pour réparer les casses de l’hiver. Enfin du temps pour renforcer les digues. L’été permettra au ciment de sécher. L’été permettra d’assécher. Nous pourrons nettoyer les canaux pour que l’eau y circule mieux. Les couleurs des fleurs bientôt envahiront la plaine. Nous irons pêcher le saumon et le cabillaud. J’irai chercher la terre pour faire des faïences. Les faïences lesteront nos bateaux pour aller toujours plus loin échanger la dentelle, le hareng, la laine, le gouda, la viande avec le vin et le blé. Les peintres nombreux témoignent pour toujours de notre joie de vivre, de nos fêtes et de nos loisirs. Les femmes jouent du piano et de la viole de Gambe pour nous dans les maisons élégantes. Et quand nous voyageons nous emportons ces sons, ces images et ces couleurs dans nos cœurs.

 

La foule (3 ou 4 fois en alternance rapide de moins en moins fort, de plus en plus brouillé) : Notre pays n’est pas austère mais lié au commerce et aux ports d’Anvers, d’Amsterdam… Nous sommes les premiers à pratiquer des loisirs sportifs. Galilée a publié chez nous car il était libre d’éditer. L’éclairage public et la pompe à incendie, les hospices, les entreprises et les médecins sont payés pour leurs services. Rembrandt a peint La Ronde de Nuit pour immortaliser la milice du capitaine Cocq qui assurait la surveillance d’Amsterdam. Il a peint aussi La leçon d’anatomie du docteur Tulp, en 1632, pour témoigner de la liberté de recherche et d’enseignement. Beaucoup de peintres témoignent de la richesse de notre époque. La connaissance, la richesse et la solidarité passent avant la naissance en République Hollandaise au XVII° siècle.

Partager cet article

Repost 0
Published by Monique Oblin-Goalou - dans Textes pour enfants
commenter cet article

commentaires