Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Monique Oblin-Goalou
  • Monique Oblin-Goalou
  • : Mise en ligne de mes articles, sujets de réflexion et réalisations plastiques
  • Contact

Recherche

8 août 2017 2 08 /08 /août /2017 18:02

Les uniformes, le complet ou le tailleur

La galerie de portraits, médailles et moulures,

Le blanc et le noir, l’ombre et la lumière

Le mythe et la raison, le subtile et le mystère

 

La morale de l’aimé brise la magie

Les branches d’un arbre donnent de l’énergie

Dans l’Un les multiples branches du progrès

La matière abrite la lumière (maison de Magritte)

 

Les peuplades écrasées par le hiératisme[1].

Les chérubins et le sphinx, le symbolisme

Ouvre les portes de l’indicible ou de la cruauté,

Dogme et violence, aussi consciences en liberté

 

La face cachée de la divinité

Se mélange à l’humanité

et les veines du marbre dessinent

Sur les édifices une vie qui fascine

 

Vie de rêverie sur le monumental

Translucide et cristal

 

Vierge de l’annonciation et dessins de faux marbre

La divinité se mélange à l’humanité

 

Matière de verre qui renvoie l’image

Répétant le monde qui l’entoure

 

Hiératisme gardien du secret des cœurs

Le cœur voilé des personnes à plis multiples

Cache le secret des relations en un Dieu

Celui qui parle aux multitudes

 

L’amour dans la relation, présence de Dieu,

 

Les secrets de mon cœur n’appartiennent à personne

Portes étriquées de l’amour dans un cœur trop petit,

 

Mais cette porte est celle de Dieu,

Espace restreint,

Le cœur des hommes s’ouvre, chat d’une aiguille,

Par où passe la Lumière qui dans la nuit brille.

 

Les étoiles dans le ciel noir étincellent en multitudes

Courtoisie, respect des alliances et gratitude

Ouvre les portes de ceux qui s’aiment comme des frères

Dont l’Evangile de Saint Jean rapporte la prière.

 

À l’image de Dieu Un dans la fraternité de la connaissance

La louange de Dieu et la révérence des intelligences

Dans la complémentarité de leurs richesses spirituelles

Acceptation de la pauvreté mutuelle des âmes charitables…

 

Intelligences des malades exclus et détestés

Pour leurs ressemblances à nos fragilités

Injuriés, calomniés ou encore massacrés

Leur visage ressemble au Christ défiguré

 

Présence de Dieu ultime

 

 

[1] Eugène Viollet-le-Duc, Dictionnaire Raisonné de l’Architecture Française de XIe au XVIe…, volume 8, p.106.

Partager cet article

Repost 0
Published by Monique Oblin-Goalou
commenter cet article

commentaires